Aller au contenu principale
vilda-72299-spreeuw-in-sneeuwbui-yves-adams-800-px-45416.jpg

Étourneau

Vous entendrez bien souvent l'étourneau avant de le voir. Sauf en hiver. A cette période de l'année, les étourneaux envahissent notre ciel par milliers, formant des nuées d'oiseaux impressionnantes.

spreeuw-fr.png

Reconnaître l'étourneau

(Sturnus vulgaris)

L'étourneau peut sembler un peu terne à première vue, mais si vous y regardez de plus près, son beau plumage est riche en contraste et en couleurs. Voilà comment facilement le reconnaître:

  • Légèrement plus petit que le merle
  • Plumes noires avec un reflet violet-vert
  • En hiver, des taches claires apparaissent sur tout son corps
  • Bec jaune et pointu en été qui vire au gris foncé à noir en hiver
  • Les étourneaux marchent sur le sol à la recherche de nourriture, tandis que les merles sautillent

Au menu

Avec son long bec pointu, l'étourneau cherche dans l'herbe des larves de tipules (gros moustique qui ne pique pas), d'autres larves d'insectes et des vers. En automne et en hiver, lorsqu'il y a peu d'insectes, il se nourrit de fruits (cerisier ou meurisier à grappes, pommes, raisins...)

Habitat

Les étourneaux ne sont pas timides et s'adaptent facilement à nos jardins et nos villes. On les repère facilement en train de marcher dans les prés et prairies à la recherche de nourriture, mais ils nichent naturellement dans les forêts de feuillus.

Après la saison de reproduction, nos étourneaux migrent un peu plus vers le sud, mais ils sont rapidement remplacés par de nombreux autres étourneaux qui hibernent dans nos contrées. Ceux-là nous viennent d'Europe centrale et du nord-est. Des dizaines de milliers d'entre eux se rassemblent à certains endroitspour se reposer. Ils y exécutent un ballet aérien à couper le souffle avant de s'endormir. Soudain, ils arrêtent le spectacle et vont se coucher.

L'étourneau et l'amour

Les étourneaux sont cavernicoles. Ils nichent dans les cavités des arbres, mais ils se réfugient aussi parfois dans des « pots à étourneaux » (nichoirs pour étourneaux) ou dans les fissures et petits trous de hauts bâtiments lorsqu'ils sont en ville. Les étourneaux se rassemblent souvent pendant la période de reproduction, créant de petits groupes.

Les tâches ménagères sont strictement réparties : le mâle construit le nid et la femelle couve les œufs. Un couple d'étourneaux a souvent deux couvées en un an, entre avril et juin. À chaque fois, 3 à 5 œufs sont pondus et couvés. Ils éclosent après 12 jours. Les jeunes sont élevés par les deux parents. Après environ trois semaines, ils quittent le nid mais peuvent encore compter sur l'hôtel familial pour venir se ravitailler pendant cinq jours.

Relation avec l'homme

Les étourneaux étaient autrefois considérés comme un mets délicat et étaient "récoltés" dans des pots à étourneaux étant petits. En 1972, cette récolte d'étourneau a été interdite, bien que la chasse se soit poursuivie illégalement pendant de nombreuses années.

De nos jours, de grands rassemblements d'étourneaux peuvent causer des nuisances dans les vergers. Comme ils ne s'attaquent aux fruits que lorsqu'ils sont mûrs, les fruiticulteurs peuvent prendre des mesures quand cela s'avère nécessaire. L'utilisation alternée de faux oiseaux de proie, d'objets brillants ou de sons ennemis permet de tenir les étourneaux à distance pendant un certain temps. Mais la plupart des agriculteurs apprécient la présence des étourneaux car ils attrapent beaucoup d'insectes. Des nichoirs sont même placés pour les attirer.

Saviez-vous que l'étourneau...

  • est capable d'imiter le cri de certains mammifères, batraciens et oiseaux ?
  • perd ses taches en été parce que ses plumes s'usent ?
  • se sent plus en sécurité dans un grand groupe lorsqu'il hiverne ? Il y a en effet toujours un individu qui surveille s'il y a danger pendant que tous les autres dorment.
  • cherchera son propre lieu pour dormir une fois le moment de se coucher arrivé. Il choisit parfois la même tige de roseau pendant plusieurs nuits d'affilée !

Sneak peek: la danse des étourneaux