Aller au contenu principale
Coquille droite et gauche de la coque commune
Coquille droite et gauche de la coque commune

Dix choses que vous ignoriez à propos des coquillages

Vous en savez déjà un max sur le monde merveilleux des coquillages ? Découvrez dix infos que vous ne connaissiez peut-être pas encore…

1. La plus grosse huître est belge

En 2015, deux enfants jouant à Knokke-Heist ont trouvé la plus grande coquille d’huître au monde. L’huître japonaise allongée mesurait pas moins de 38 cm et avait 25 anneaux annuels.

2. Des coquillages avec des trous

Vous avez repéré un joli trou tout rond dans un coquillage ? Un naticidae est sans doute passé par là ! Ce mollusque prédateur perce la coquille de ses proies avec les minuscules dents de sa langue. Il dévore ensuite sa proie à travers ce trou minuscule. Cette perforation peut facilement prendre une semaine. Parfois, les bivalves (les proies) parviennent à s’échapper à temps. On peut dès lors voir sur leur coquille un trou qui n’est pas complètement creusé !

Coquillages de naticidae communs, des escargots qui percent des trous dans les coquilles
Coquillages de naticidae communs, des escargots qui percent des trous dans les coquilles

3. Les coquillages souffrent de CO₂

L’excès de CO₂ dans l’air ne se contente pas de réchauffer notre climat, il acidifie également nos mers. Par rapport au début de la révolution industrielle, l’acidité des mers et des océans a augmenté de 25% ! Cela nuit aux crustacés, qui peuvent donc extraire moins de calcaire de l’eau pour construire leur coquille.

4. Qui dit tempête, dit coquillages

Ceux qui veulent vraiment trouver des coquillages intéressants ont tout intérêt à sortir après une tempête. Une mer agitée fait remonter les coquilles présentes dans les eaux profondes à la surface.

5. Maison de seconde main

Il n’y a pas que les mollusques qui vivent dans des coquilles. Les bernard-l’hermite sont sans arrêt à la recherche de vieilles « maisons-coquilles » abandonnées à récupérer. Ils traînent partout avec eux leur maison mobile. Pendant le processus de croissance, le bernard-l’hermite doit en effet déménager régulièrement pour s’emparer d’une plus grande coquille.

Petit bernard-l’hermite dans sa maison mobile
Petit bernard-l’hermite dans sa maison mobile

6. Ouvert ou fermé ?

Les moules s’ouvrent lorsque vous les préparez. Si une moule est ouverte avant la cuisson, il est préférable de ne pas la manger. C’est logique : les bivalves sont dotés d’un petit ligament avec lequel ils peuvent fermer leurs coquilles. C’est un processus actif. Autrement dit, s’ils ne font rien, la moitié supérieure de la coquille reste ouverte. Ainsi, lorsqu’un mollusque meurt, il ne peut plus agir et sa coquille s’ouvre automatiquement.

7. Ne détachez jamais les coquillages de force

Des milliers de mollusques vivent sur les brise-lames, fermement ancrés à la surface rocheuse. Faire levier pour les arracher est tout simplement inadmissible : vous aimeriez, vous, être arraché à votre terre avec toutes vos affaires ? Ce n’est que lorsqu’un coquillage meurt que la coquille vide se retrouve sur la plage.

8. Rincez également les coquilles fossiles

Tous les coquillages que vous trouvez sur la plage ne proviennent pas de mollusques récemment décédés. Il existe aussi beaucoup de coquillages abandonnés depuis longtemps par leur propriétaire. Les coquillages les plus communs sur notre côte, les coques communes (Cardiidae) et les spisula subtruncata (Mactridae), sont en grande partie d’anciens fossiles !

Coquille droite et gauche de la coque commune
Coquille droite et gauche de la coque commune

9. Coquilles gauche et droite

Un mollusque bivalve se compose de deux coquilles « qui se reflètent ». On ne trouve bien souvent sur la plage qu’une seule des deux moitiés. Curieusement, le rapport entre les coquilles gauche et droite n’est pas toujours de 50/50. Les scientifiques voulaient profiter de la « Grote Schelpenteldag » (La Grande Journée des Coquillages, à Coxyde) pour savoir si les conditions météorologiques et les courants marins locaux y sont pour quelque chose. Hélas, prévue ce 14 mars, la journée a dû être annulée pour cause de Coronavirus.

10. Trois types de coquillages en mer du Nord

Les coquillages que vous trouvez sur nos plages se répartissent grossièrement en trois types de mollusques :

  • les bivalves (mollusques qui se protègent grâce à une paire de coquilles, capable de s’ouvrir et de se fermer)
  • les escargots (mollusques équipés d’une maison à coque unique)
  • les calmars (pourvu d’une structure calcaire interne à la place d’une coquille externe)

En savoir plus


Articles relatés