Aller au contenu principale
shutterstock-271840634.jpg

La taupe dans tous ses états

Tout le monde connait la taupe mais peu sont convaincus des bonnes intentions de ces adorables résidents de nos jardins. Pourtant, nous avons affaire ici à un cas typique d’« ignorance engendrant l’intolérance ». En effet, avoir une taupe dans son jardin est un bon signe. Pas convaincu ? Laissez-nous vous aider à réduire au minimum leurs nuisances sans avoir à « stopper » la taupe, bien entendu !

Pourquoi votre jardin est-il content d’accueillir une taupe ?

Les taupes ne se trouvent que dans les jardins où il fait bon vivre : ni trop humides, ni trop secs, un sol sain et beaucoup de vers de terre. En bref : un jardin dont on peut être fier. Si une taupe apparaît dans votre jardin, cela veut dire que votre pelouse abrite une activité saine.

La taupe apporte également une contribution importante à votre jardin : elle aère la terre, attire l’humus non digéré vers les couches plus profondes et améliore la qualité du sol. Et ce n’est pas tout ! En plus des vers de terre — que nous préférons secrètement conserver le plus possible — elle chasse également la vraie vermine, comme les escargots grignotant votre laitue, les vermisseaux qui se délectent de jeunes plantations, les larves et les tipules qui détruisent votre pelouse, etc.

Mais… les taupes ruinent ma pelouse !

Malheureusement, même si votre jardin se porte mieux lorsqu’une petite excavatrice souterraine y travaille, le paysage lunaire de votre pelouse vous laisse pour le moins contrarié. Peut-être pouvons-nous vous rassurer un peu : les travaux d’excavation ne sont que temporaires. Vous pourriez en douter en voyant les monticules se succéder mais c’est pourtant le cas. La taupe se consacre en fait à un objectif plus large : décorer sa maison. Une fois qu’elle en a terminé, elle en a vraiment terminé. À ce moment, plus aucune taupinière ne viendra s’ajouter et la taupe pourra vaquer à d’autres activités utiles.

Ce n’est qu’en hiver, lorsqu’elle ne trouve plus de nourriture dans les couches supérieures du sol, qu’elle pourrait creuser plus profondément et déplacer à nouveau de la terre pendant une durée limitée.

Que faire des taupinières ?

La taupinière n’est en fait rien d’autre qu’un surplus de terre que la taupe doit évacuer quelque part. Elle la rejette au niveau du sol pour que ses galeries restent accessibles. Les taupes n’y sont pas attachées, vous pouvez donc simplement les emporter. Évitez de les piétiner, car vous encouragez simplement la taupe à recommencer. Enlevez la terre soigneusement, sans endommager ses galeries. Nous vous garantissons qu’il n’y aura pas de nouvelle taupinière. Étalez la terre sur votre pelouse avec un râteau. Honnêtement, on voit à peine que la taupe est passée, non ?

Cette terre vient des profondeurs souterraines et est donc exempte de mauvaises herbes et de germes. C’est le terreau idéal ! Souvent, cette terre évacuée par la taupe est si riche qu’il est préférable de la rendre un peu plus pauvre en y ajoutant du sable. Un peu de cette tourbe de jardin aidera votre propre terreau à mieux conserver l’humidité. Il reste une tache sans herbe au milieu de votre pelouse ? Répandez un peu de semences de gazon et il n’y paraitra plus quelques semaines plus tard !

Cette taupe ne pourrait-elle pas simplement déménager ?

C’est vrai, on l’admet, laisser la nature suivre son cours n’est pas donné à tout le monde… Certes, un jardin sauvage est super mais quand une taupe débarque, elle est de trop ! Avant de procéder à une extermination drastique, nous souhaitons toujours vous proposer des méthodes alternatives. C’est plus agréable pour la taupe et vous vous sentirez moins coupable !

Avant de commencer, juste un détail… On n’a parfois l’impression qu’une armée entière de taupes vit sous votre belle pelouse, mais la plupart du temps, il s’agit d’un seul individu. Les taupes sont solitaires et très territoriales. Elles ne tolèrent pas les intrus. Si vous capturez votre taupe, vous ouvrez votre jardin à l’une de ses copines. Attraper des taupes revient donc à mettre un plâtre sur une jambe de bois !

Pour obtenir de bons résultats, rendez votre jardin aussi peu attrayant que possible pour les taupes. Voici comment procéder :

  • De nombreux arbres avec des racines profondes aident à éloigner les taupes des jardins. Ils rendent votre sol impénétrable alors qu’une grande pelouse est un vrai paradis sur (ou plutôt sous) terre pour la taupe.
  • Vous pouvez également placer une clôture souterraine, un « filet à taupes ». Ce grillage d’au moins un mètre de profondeur devra entourer tout votre jardin et ses bords devront être repliés vers l’extérieur.
  • Les taupes n’apprécient pas trop les vibrations. La traditionnelle bouteille en plastique vide posée sur un bâton ou la bouteille en verre enterrée avec l’ouverture vers le haut ne sont pas très élégantes, mais elles peuvent s’avérer utiles. Mais il y a de fortes chances que la taupe s’y habitue rapidement… Il en va de même pour les vibrateurs électriques que vous pouvez acheter dans les magasins de jardinage.
  • Bien que les taupes n’aient pas un organe olfactif très développé, il existe sur le marché des odeurs qui promettent de garder les taupes à distance. Vous pouvez placer ces boules parfuméesà proximité d’une galerie de taupe et… croiser les doigts.
  • Il existe aussi des plantes dont les taupes ne sont pas très friandes. L’épurge, plante anti-taupe par excellence, est probablement la plus connue. Mais l’hellébore, l’ail sauvage et les jonquilles ont tendance à faire fuir les taupes. Vous n’avez pas à vous soucier de la présence d’une taupe près de vos plantes : les fleurs à bulbe, le gazon et les plantes à racines ne l’intéressent pas (à moins qu’elle ne creuse juste sous la plante et que celle-ci disparaisse).
  • Enfin, vous pouvez aussi tondre l’herbe un peu moins souvent. Une longue pelouse sauvage, ornée d’herbes et de fleurs, donne un coup de pouce sans précédent à la biodiversité de votre jardin. Le gros avantage : vous ne verrez plus les taupinières !

En savoir plus


Articles relatés