Aller au contenu principale
shutterstock-643826173.jpg

Les animaux peuvent-ils être infectés par le coronavirus ?

Il était une fois… un marché chinois où des animaux vivants étaient échangés. Tout le monde connaît maintenant l’histoire de l’origine de la maladie COVID-19, causée par le virus du SRAS-CoV-2. Et hélas, il ne s’agit clairement pas d’un conte de fées. Ce coronavirus se répand actuellement dans le monde et provient d’un hôte animal. Mais qu’en est-il de nos animaux : peuvent-ils également être infectés par ce virus et participer à sa propagation ?

Autant nous rassurer tout de suite : les animaux peuvent être porteurs du coronavirus au sein de leur espèce, mais le risque qu’ils tombent malades du virus SRAS-CoV-2 et le propagent davantage est « extrêmement improbable » selon les virologues. Toutefois, ils vous conseillent de faire attention aux animaux (domestiques), que vous soyez infecté ou non.

D’où vient ce virus ?

Des dizaines puis des centaines de personnes ont développé pour la première fois une infection respiratoire fin décembre dans le comptoir commercial chinois de Wuhan. Les personnes présentant ces symptômes ont vite été associées à un grand marché aux animaux qui vendait également des animaux vivants. On peut y trouver des poulets, des serpents, des cerfs et d’autres animaux sauvages. Ainsi, les scientifiques supposent que le nouveau virus SARS-CoV-2 — qui cause la maladie COVID-19 — a été transmis à l’homme au départ d’un hôte animal.

Quel animal a infecté les humains ? Voilà une question que beaucoup se posent. Des scientifiques chinois ont enquêté sur la question et publié un article en janvier 2020 dans lequel ils suspectent le virus d’avoir un lien avec un coronavirus de chauve-souris. La composition génétique est similaire à 96%. Bien que les scientifiques ne l’aient pas encore officiellement confirmé, il semblerait également qu’un hôte intermédiaire ait contracté le virus d’une chauve-souris et l’ait ensuite propagé, probablement une espèce de serpent. Comme ce fut le cas pour le MERS (Syndrome Respiratoire du Moyen-Orient) et le SRAS (Syndrome Respiratoire Aigu Sévère), deux virus dans lesquels le dromadaire et la civette ont respectivement propagé les virus.

Lisez-en plus à ce sujet dans cet article.

Qu’en est-il de la propagation chez les animaux ?

Le coronavirus se propage comme une traînée de poudre… mais seulement parmi les humains. Les premières infections hors de Chine ont été diagnostiquées mi-janvier. Les infections se multiplient actuellement sur tous les continents.

Mais qu’en est-il des animaux ? Différents types de coronavirus peuvent se manifester chez différents animaux, mais ils sont spécifiques à l’espèce. Ils ne sont donc pas transférables à d’autres espèces animales ou à l’homme. Plusieurs études sont en cours pour déterminer si et comment les animaux peuvent être infectés par le COVID-19. Il n’y a actuellement aucune preuve que ce nouveau coronavirus SRAS-CoV-2 est capable d’infecter des animaux (domestiques) tels que les vaches, les porcs, les moutons, etc. Les animaux ne propageraient pas davantage le virus et ne le transmettraient certainement pas aux humains. Le coronavirus ne semble donc passer que d’humain à humain.

Soyons quand même prudents.

Ceux qui sont infectés ou présentent des symptômes doivent éviter tout contact avec les animaux, domestiques ou sauvages. D’abord et avant tout parce que nous ne savons pas encore exactement quel est l’effet sur les animaux, mais également pour vous protéger, protéger votre environnement et les animaux de notre nature.

Outre le coronavirus, vous courez également le risque de contracter des maladies ou des virus lorsque vous entrez en contact avec des animaux, en particulier des animaux sauvages. Si vous vous approchez d’animaux domestiques ou d’autres animaux, lavez-vous les mains après chaque contact et évitez de vous toucher le visage autant que possible. Bref, profitez pleinement de la faune et de la flore, mais protégez-la un maximum !

En savoir plus


Articles relatés