Aller au contenu principale
vilda-32152-stekende-mug-yves-adams-1900-px-53120.jpg

Au secours, un moustique !

C’est enfin l’été, et nous pouvons profiter de vacances bien méritées après cette année plus qu’éprouvante ! Seule ombre au tableau : un petit zonzonnement qui n’augure rien de bon. Pourquoi les moustiques s’en prennent-ils à nous ? Comment les éloigner naturellement ?

Le mois de juillet inaugure officiellement la saison des barbecues, des activités en pleine nature et des grandes vacances. Rien ne peut entacher notre bonne humeur… sauf les moustiques. Ces petits insectes font partie de l’ordre des Diptères, tout comme les mouches et les syrphes, et ne sont pas très appréciés par nos semblables. Responsables de nos démangeaisons estivales et même vecteurs de zoonoses (maladies transmises de l’animal à l’homme), le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils n’ont pas beaucoup de succès. Comment faire pour les éloigner naturellement et passer des soirées plus sereines ?

Pourquoi les moustiques nous piquent ?

Si nous mettons tous les moustiques dans le même panier, seules les femelles viennent sucer notre sang. Elles ont en effet besoin des protéines contenues dans notre sang pour que leurs œufs puissent se développer et pondront 48h après leur repas. En réalité, ce n’est pas tellement la piqure en elle-même qui nous dérange : celle-ci ne dure que quelques secondes et ne prélève pas assez de sang (en moyenne 5 millionièmes de litres) pour que nous le sentions réellement. La responsable de nos sensations désagréables, c’est avant tout la salive de Madame Moustique ! Quand elle a besoin de sang (humain ou animal), la femelle se repère à l’odeur de sa future proie.

Il existe évidemment toute une panoplie de techniques et de matériel pour tenir les moustiques à l’écart. Vous pouvez aussi vous faire certains alliés bien efficaces !

Les prédateurs naturels

Le plus simple serait évidemment que votre jardin et votre maison abritent certains prédateurs naturels du moustique. Si vous êtes envahi.e par les moustiques, ils auront déjà une source de nourriture à disposition ; il vous faut maintenant préparer votre environnement. Pour la lutte extérieure, rien de tel que les chauves-souris, qui vont consommer un tiers de leur poids (voire la moitié pour les femelles gestantes) en insectes ! Pour que votre jardin devienne un paradis pour les chauves-souris, diminuez les lumières et fournissez-leur un abri. Vous trouverez tous nos conseils pour les accueillir comme il se doit dans cet article.

Si vous possédez un étang, les moustiques en seront ravis : leurs œufs ont en effet besoin d’eau stagnante pour pouvoir se développer. Il est cependant possible de retourner cet avantage contre eux ; pour cela, mieux vaut abriter grenouilles, crapauds et salamandres, qui feront un festin grâce aux œufs.  Veillez à leur aménager un espace de préférence ensoleillé, bordé de végétation et qui comporte quelques plantes aquatiques. N’oubliez pas de nettoyer votre étang avant l’hiver pour permettre leur hibernation.

A l’intérieur, certains invités peuvent aussi vous aider. Si vous voyez un mille-pattes, ne le chassez pas ! Il sera un allié précieux contre les moustiques. Même chose pour les araignées : si elles ont tendance à effrayer, elles sont inoffensives et attraperont de nombreux moustiques et autres insectes dans leur toile.

Petit rhinolophe, grenouille des champs, salamandre tachetée
Petit rhinolophe, grenouille des champs, salamandre tachetée

Les moustiquaires

Une autre stratégie consiste naturellement à installer une moustiquaire. Il en existe de tous les formats et de toutes les tailles. Certains hamacs et chaises sont même équipés de moustiquaires pour vous suivre lors de vos escapades nature. Si aucune moustiquaire n’a les dimensions requises, il est aussi possible d’acheter de la toile spéciale pour moustiquaires en magasin de bricolage et de fixer vous-mêmes des cadres en bois de la longueur souhaitée. Vous pouvez aussi opter pour une toile qui entoure votre lit.

Les alliés végétaux

Il n’est pas toujours possible d’accueillir des chauves-souris, amphibiens ou araignées chez soi, surtout si vous vivez en appartement, et les moustiquaires peuvent être encombrantes à transporter. Dans ce cas, il vous reste les plantes et les répulsifs naturels. Le thym, le romarin, la lavande, la mélisse, le basilic, la menthe, le pélargonium, le géranium et le souci ont tendance à éloigner les indésirables, probablement à cause de leur forte odeur.

Vous pouvez également fabriquer une bougie anti-moustiques.

Bougie DIY

De quoi avez-vous besoin ?

  • un bocal en verre ou ancien récipient à bougie
  • 200g de cire d’abeille (en magasin bio) ou une bougie découpée en morceaux
  • une mèche
  • 20 à 25 gouttes d’huile essentielle de citronnelle ou d’eucalyptus citronné
  • un citron (facultatif)
  • quelques branches de thym ou de romarin (facultatif)

 

Comment s’y prendre ?

  1. Coupez la mèche en fonction de la taille de votre récipient ; elle doit légèrement dépasser mais pas trop.
  2. Faites fondre votre cire (d’abeille ou de bougie) au bain-marie. Trempez-y ensuite la mèche pour la fixer au fond du récipient qui abritera votre bougie.
  3. Retirez la cire du feu et ajoutez l’huile essentielle. Remuez rapidement pour que la cire ne se solidifie pas.
  4. Ajoutez ensuite des quartiers de citron et/ou le thym et le romarin (si vous avez choisi d’en utiliser).
  5. Versez le mélange dans votre récipient en maintenant la mèche droite. Faites attention à ne pas vous brûler.
  6. Attendez que le mélange se solidifie pour utiliser votre bougie.
Bougie anti-moustiques

Et si le mal est fait ?

Si vous avez déjà été la proie d’un moustique, pas de panique ! il est possible de soulager les démangeaisons assez simplement. Le vinaigre, malgré sa mauvaise odeur, calme les démangeaisons tout en désinfectant la piqure. Vous pouvez aussi mettre un peu d’eau chaude et puis disposer un glaçon sur la zone, car le chaud et le froid vont diminuer les sensations désagréables. Le bicarbonate de soude est également efficace, tout comme le plantain, un antihistaminique naturel.

En savoir plus


Articles liés